APRENDRE LE RROMANI (TSIGANE)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

grammaire - 1re partie - les substantifs

Aller en bas

grammaire - 1re partie - les substantifs Empty grammaire - 1re partie - les substantifs

Message par Clément le Lun 22 Juil - 12:46

Leçon 1 – grammaire – 1re partie

Pour cette partie grammaire, je suis la progression de romaninet, mais je m’appuie aussi sur l’ouvrage Assimil.
- Pour l'alphabet rromani et la prononciation, cliquez ici
- Je m'appuie surtout sur le superdialecte "e" sans mutation, mais il peut y avoir des variations car je me base sur la méthode romaninet et je ne suis pas capable de vérifier globalement ce qui relève d'un superdialecte ou d'un autre.
Pour une présentation des superdialectes, cliquez ici.
Pour une présentation détaillée des dialectes en rromani, cliquez ici.


Dans la partie "grammaire" de ce forum, j'ai déjà donné quelques explications similaires, Cliquez ici pour les lire.

Les substantifs (les noms)
Les substantifs sont des mots comme
« dej » (maman, mère), « phral » (frère), « ćhavo » (enfant, garçon rrom, fils).
En rromani, comme en français, les substantifs peuvent être singuliers ou pluriels : « dej, deja », « phral, phrala », « ćhavo, ćhava ».
Toujours comme en français, les substantifs peuvent être de genre masculin ou féminin.
Exemples de substantifs masculins :
« ćhavo, phral, kher (maison), anro (œuf) »
Exemples de substantifs féminins : « ćhej (fille rromni), dej, rroj (cuillère), sir (aïl), rig (côté) ».
Comme on peut le constater, le genre n’est pas forcément le même en rromani et en français, comme pour « kher (maison), sir (aïl), rig (côté) ».
Il est conseillé d’apprendre le genre des substantifs par cœur. Toutefois on peut distinguer quelques règles :
Pour les êtres animés, de manière attendue, les noms désignant des femmes sont féminins
(rakli, rromni, gaʒi) et les noms désignant des hommes sont masculins (raklo, rrom, gaʒo). Dans ce cas, ces mots fonctionnent souvent par paire (raklo/rakli) et ceci peut être valable pour les animaux. Par exemple : « bakro, bakri (mouton, brebis), balo, bali (porc, truie) ».

Les substantifs de genre féminin
Par ailleurs, la plupart des noms en « -i / -ǐ » sont de genre féminin
 : « luludi/luludǐ (fleur), rovli (bâton) », sauf s’ils ont un accent grave (c’est-à-dire que l’accent « tonique » n’est pas sur la dernière syllabe), ils sont en principe masculins : « limòri (tombeau) ». Il existe de rares exceptions à cette règle : « pani (ou : paj) (eau) » et « ogi (haleine, âme) » sont masculins.
Les noms en
« -in » sont souvent féminins : « amalin (amie), xasain (désert), ambrolin (poirier) ». Il existe trois exceptions : « avgin (miel), mangin (marchandise), skamin (chaise) » qui sont masculins. « Skamin » toutefois peut être féminin et peut avoir le sens de « table ».
Les emprunts (c’est-à-dire les mots qui ne sont pas d’origine indienne) en « -a » sont féminins : « kùna (berceau), cìpa (peau), kampàna (cloche) ».

Les substantifs de genre masculin
Les noms en
« -o » final accentué (donc sans accent grave écrit) sont masculins et correspondent souvent à un féminin en « -i » (cf. explication ci-dessus sur le genre des noms désignant des êtres animés).
Les mots abstraits en « -pen », avec la variante en « -mos », sont masculins : « sastipen/sastimos (santé), dilipen/dilimos (folie), ćaćipen/ćaćimos (vérité).

Exemples de substantifs dérogeant à ces règles ou dont on ne peut tout simplement pas deviner leur genre : « ćhib (fém.) (langue), kham (masc.) (soleil), ambrol (masc. ou fém.) (poire), sir (fém.) (aïl) ».

Clément
Admin

Messages : 126
Date d'inscription : 07/02/2015
Age : 38
Localisation : Béthune

https://apprendrelerromani.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum